Onagre ou Bourrache

Onagre ou Bourrache? J’ai toujours autant de difficulté à choisir entre l’une ou l’autre et je me rabats souvent sur un complément où les 2 sont mélangées à parts égales.
Mais sinon laquelle choisir? l’une ou l’autre, l’une plus que l’autre, l’une avec l’autre ? Petite revue des spécificités de chacunes.
L’Onagre : la plante a été « apprivoisée », sa culture mise au point, et c’est dans ses graines minuscules ( 1 000 graines = 0,4 g ) que l’on trouve ses vertus bienfaisantes.
En effet ces graines contiennent une huile riche en acides gras essentiels que l’on ne rencontre que très rarement dans la nature et qui sont très recherchés par la pharmacie, la diététique et la cosmétique. Elle est utile pour les peaux fatiguées, les acides gras essentiels de la peau, pour les peaux sèches, contre les bouffées de chaleur lors de la ménopause, pour calmer les douleurs menstruelles.Elle est appelée aussi Primevère du Soir, car sa jolie fleur jaune s’épanouit à la tombée du jour pour faner le lendemain midi.
La bourrache a fait son entrée dans de nombreux jardins familiaux pour ses sommités fleuries utilisées en tisane comme diurétique.
La bourrache est une plante très mellifère.
De ses fleurs bleues en forme d’étoiles à cinq branches apparaissent des graines qui renferment une huile riche en acides gras essentiels et plus particulièrement l’acide gamma-linolénique. Elle a les même propriétés que l’huile d’onagre avec en plus une action sur les dermatoses ( eczéma, psoriasis etc ).
De manière générale, on utilise l’onagre dans de plus nombreux cas que la bourrache, souvent réservée aux problèmes de peau. Peut-être est-ce parce que cette dernière est plus chère, ou qu’elle a donné lieu à moins d’études publiées à ce jour ! Si la bourrache contient moins d’acide linoléique que l’onagre, elle contient pourtant plus d’acide gamma-linolénique et nombre de femmes en tirent des bénéfices accrus pour limiter les désagréments liés aux fluctuations hormonales.
L’huile de bourrache contient elle, des acides gras essentiels, et en particulier de l’acide alpha linolénique ou AAL (22%) et gamma linolénique ou AGL (24%). Ce dernier est responsable, en grande partie, de ses effets anti dessèchement, et favorise l’élasticité cutanée et le gommage des imperfections. Dépendant des conditions de plantation et des techniques de production, cette huile végétale contient de l’oméga 3, de l’oméga 6 et de l’oméga 9. Sinon, une huile de bourrache regroupe également une bonne dose de vitamine E, A, D et K.
L’huile d’onagre contient elle aussi cet acide gras AGL, mais en quantités moindres (8%). Il est à noter que ces 2 acides gras font partie de la grande famille de l’oméga 6. Sinon, l’huile d’onagre est aussi composée d’acide oléique classé parmi les oméga 9 avec une teneur variable entre 5 à 11 %. D’autre part, elle peut être une source de vitamine E, de phytostérol et d’acides triterpeniques. Bien au-delà du fait qu’elle renferme de l’oméga 9, 6, et une bonne dose de vitamine E, l’huile d’onagre est utile pour accélérer le traitement de certaines maladies: l’arthrite, le rhumatoïde et les diverses maladies de la peau.
Associée à une alimentation équilibrée, l’huile de bourrache constitue une alliée indéniable de votre santé.
L’huile végétale d’onagre, prise par voie orale, a la réputation de soulager certains symptômes liés aux troubles pré-menstruels et à la ménopause, notamment l’irritabilité et certaines douleurs.
Donc toutes les deux sont reconnues pour leurs bienfaits sur la souplesse, la résistance, l’hydratation de la peau, pour améliorer le bien-être au féminin, agir à toutes les étapes de la vie d’une femme .
L’association de ces deux huiles nourrit en profondeur la peau et permet le maintien de son hydratation cutanée, permettant ainsi de limiter les signes de l’age.
Difficile de choisir entre les deux. Soit vous faites une cure de l’une puis de l’autre et vous vous faites un avis propre à vos besoins, soit vous optez pour la solution de prendre des capsules contenant une association des deux huiles.

Les bienfaits des graines de Lin

Quels bienfaits santé les graines de lin peuvent elles vous procurer ?
Et bien, principalement, les bons gras oméga-3
Et tout comme les graines de lin, l’huile de ces graines est chargée en acide gras oméga-3.
En effet, une cuillère à soupe contient environ 7 mg d’acides gras oméga-3 ! C’est énorme !
De plus elles sont riches en fibres, en protéines et fournissent une foule de minéraux et nutriments! Riches en protéines, les graines de lin sont également une bonne source de magnésium. Le lin ne renferme pas de gluten, est peu coûteux et a un agréable goût de noix.
De nos jours, notre alimentation à tendance à être en déficit de cet oméga. En effet, les oméga-6, qui produisent des composés inflammatoires (à la différence des oméga-3) sont beaucoup plus souvent consommés. On retrouve les omégas 6 dans certaines huiles et graines :
Graines de tournesol rôties ou grillées, Noix de pins (pignons) déshydratées, Noix de Grenoble déshydratées, Huile de carthame, 70 % ou plus d’acide linoléique, Huile de pépins de raisin, Graines de sésame entières, déshydratées, grillées ou rôties, Huile de tournesol, Huile de tournesol, Huile de germe de blé,Huile de maïs, Huile de noix…
Si vous souffrez d’une pathologie inflammatoire comme la maladie de Crohn (pour laquelle, l’utilisation des oméga-3 s’est démontrée efficace), alors il est hautement recommandé de vous supplémenter. De plus, les oméga-3 sont essentiels à la santé cardiaque.
En effet, la supplémentation en oméga-3 a été associée à une réduction de l’inflammation et une amélioration de la santé cardiaque.
Enfin, les oméga-3 se sont également démontré efficace pour protéger le cerveau contre le vieillissement.
Grâce à leur activité anti-inflammatoire, les graines de lin protègent aussi contre la polyarthrite rhumatoïde, l’asthme, l’eczéma et le psoriasis.
Graines de Lin : Comme le poisson, les graines de lin pourraient offrir une certaine protection contre la maladie d’Alzheimer et la dépression.
Graines de Lin : La santé cardiaque
Plusieurs études ont démontré que l’huile de lin pouvait avoir un bénéfice sur la santé cardiaque.
Graines de lin : Constipation et diarrhée
L’huile de lin pourrait être en capacité de traiter ces deux problèmes que sont la diarrhée et la constipation !
Graines de Lin : la santé de la peau !
L’huile de lin pourrait également améliorer la santé de la peau. La peau est l’un de nos plus grands organes (tout comme l’intestin).
On remarque une nette amélioration de la peau, plus douce et plus hydratée ainsi qu’une diminution des rougeurs et des irritations.
Graines de Lin : réduction de l’inflammation
Grâce à leurs oméga-3, les recherches ont démontré que l’huile de lin aidait à réduire l’inflammation chez certaines personnes !
Conclusion
Les graines de lin sont très riches en oméga-3 et ont démontré leur efficacité sur plusieurs niveaux : le coeur, le cerveau, la peau, l’inflammation et la santé intestinale !
Il est tout de même intéressant de savoir que les graines de lin, à moins qu’elles soient broyées, ne se digèrent pas.
C’est-à-dire que vous n’obtiendrez aucun bénéfice si vous les consommez telle qu’elles sont. Donc, pensez à les mixer avant d’en consommer. Une fois moulue, elles peuvent se conserver quelques jours au réfrigérateur, dans une boite hermétique.
Il est aussi utile de savoir que les graines de lin, une fois broyée, produisent un mucus épais tout comme les graines de Chia. Ce qui est intéressant dans les recettes, notamment paléo lorsque l’on veut essayer de retirer tout ce qui est crème provenant de produits laitiers.
Plusieurs études recommandent de prendre 1 à 2 cuillerées à soupe de graines de lin .
Par contre, comme le lin éclaircit le sang, discutez-en avec votre médecin, surtout si vous prenez de l’aspirine ou des anticoagulants.
Gardez aussi l’huile au réfrigérateur car elle rancit rapidement. Utilisez-la dans les sauces à salades, ajoutez-en sur les légumes vapeur ou les grains cuits, mais ne la faites pas cuire car la chaleur détruit ses nutriments.

nos articulations

En France, plus de 10 millions de personnes vivent avec des gênes articulaires. Au cours du temps, Les articulations vieillissent et perdent de leur souplesse. Que vous soyez jeune ou moins jeune, sportif ou non, vous devez prendre soin de vos articulations.
Elles soutiennent votre corps et sont toutes concernées : genoux, hanches, chevilles, poignets…
Vous trouverez des complexes à base de plantes, HE, oligo-éléments, minéraux qui pourront agir au coeur de vos articulations !
Comme par exemple :
l’Harpagophytum traditionnellement utilisé pour favoriser le confort articulaire
les feuilles de cassis titrées en flavonoïdes et la Reine des prés contribuant à améliorer la mobilité articulaire
des minéraux et des oligo-éléments comme le calcium et le manganèse contribuant au maintien du capital osseux
le Bambou titré en silicium
le Cuivre contribuant au maintien des tissus conjonctifs parmi lesquels figure le cartilage.
D’autres pourront contenir du Curcuma et des extraits de poivre noir associés à des HE comme l’Eucalytus citronné, le genévrier…
N’hésitez pas à demander conseil à votre naturopathe ou à votre pharmacien.
Et pourquoi pas associer ces complexes au lithothamne qui est apprécié pour sa forte teneur en calcium, mais aussi son efficacité sur les aigreurs d’estomac, il agit en rééquilibrant l’équilibre acido-basique de l’organisme. J’en parlerai plus longuement dans un autre post .

Chute de tension, que faire?

En cette période de chaleur, vous avez peut être de petits malaises comme :
des étourdissements,
la vision brouillée,
des nausées,
une accélération du rythme cardiaque…
Et si c’était une chute de tension?
La chute de tension correspond à une baisse soudaine de la pression exercée par le sang sur les parois des artères, entraînant ces différents symptômes .
La déshydratation est un facteur de risque important de l’hypotension.
Mais les chutes de tension sont particulièrement fréquentes aussi chez les personnes âgées, les personnes souffrant de varices et les femmes enceintes.
Par ailleurs, de nombreux médicaments (diurétiques, vasodilatateurs, antihypertenseurs, anxiolytiques, antidépresseurs…) peuvent favoriser les chutes de tension.
Que faire en cas de chute de tension?
•Veillez toujours à vous asseoir ou, mieux, à vous allonger pour éviter de tomber.
•Après une chute de tension, la position couchée, avec les jambes légèrement surélevées, permettra de favoriser le retour veineux.
•Le petit remontant ? Une mauvaise idée ! Par son effet vasodilatateur, l’alcool ne fera qu’empirer la situation.
•Au quotidien, veillez à boire de l’eau suffisamment pour éviter la déshydratation. Si vous êtes hypotendu(e) choisissez une eau riche en sodium (sel), qui aide à retenir l’eau dans les artères et donc à faire remonter la pression artérielle.
Pour réguler votre pression et réduire les gênes que vous pouvez ressentir en ce moment, vous pouvez consommer les aliments et les boissons suivants :
*l’eau : si la raison de votre hypotension est à rechercher du côté d’une déshydratation ou d’un coup de chaleur, le remède le plus efficace est donc de boire de l’eau.
Commencez doucement, par petites gorgées, puis buvez-en davantage dès que vous ressentez une amélioration. N’oubliez pas que nous devons boire deux litres d’eau chaque jour pour maintenir notre organisme en pleine forme.
*Vous faites partie des personnes qui peuvent avoir des chutes de tension soudaines ? N’hésitez pas, dans ce cas, à toujours avoir un morceau de chocolat sur vous. Sa teneur en théobromine permet d’augmenter la pression artérielle et d’améliorer la fréquence sanguine.
Choisissez plutôt un chocolat fort en cacao qu’en sucre ou qu’en lait.
*Comme ils contiennent du sel, les fromages peuvent vous aider à réguler votre pression artérielle lorsque celle-ci est un peu faible.
*De la même manière que le sel, la caféine et la théine permettent de réguler notre pression artérielle, si nous en consommons modérément. Une tasse de n’importe laquelle des deux infusions est suffisante.
N’en abusez pas, car ces deux substances peuvent provoquer de la tachycardie.
*C’est une option très intéressante pour éviter de souffrir d’épisodes d’hypotension réguliers. La réglisse permet de réguler la tension sanguine. Son principal avantage réside dans sa versatilité, puisqu’elle peut aussi bien être consommée sous la forme d’une infusion que dans des desserts.
*Des fruits secs, grâce à leur apport en vitamine B, ils ont la capacité d’équilibrer notre pression artérielle et de nous permettre d’éviter de souffrir d’hypotension artérielle, mais aussi d’hypertension.
*Le romarin, cette plante nous permet d’équilibrer la pression artérielle. Je vous conseille d’en consommer dès que vous commencez à ressentir les premiers symptômes de ce problème.
*Même si tous les fruits sont idéaux pour permettre d’éviter de souffrir de déshydratation ou pour soulager les symptômes de l’hypotension, certains sont encore plus bénéfiques que les autres pour notre organisme : les agrumes.
N’hésitez pas à consommer du jus d’orange ou de pamplemousse, voire du kiwi au dessert.
*Vous pouvez combiner la viande avec du romarin et vous doublerez les effets.
(améliore ta santé)
Mais si vos symptômes ne s’améliorents pas, il est vivement recommandé de consulter un médecin et d’autant plus lorsque les épisodes de chute de tension se répètent .

 

Jambes lourdes l’été

A l’approche de l’été, vous entendez sûrement parler de retour veineux, de jambes lourdes, de pieds gonflés, de rougeurs…Et peut-être même que vous le subissez ! Autant savoir, tout cela est dû aux fameux systèmes veineux.
Pour faire simple, tous ces désagréments sont un moyen pour le sang qui circule dans le corps de s’exprimer . Il ne faut pas l’ignorer sous peine de voir la situation s’agraver!

Continuer la lecture de « Jambes lourdes l’été »

L’eau, la vie

« L’eau n’est pas nécessaire à la vie, l’eau est la vie » Saint-Exupéry.

L’eau, comme l’air, est un élément essentiel à la vie.
Sans eau, la vie n’existerait pas. Imaginez : le corps humain en est composé à 70%
L’eau est indispensable pour assurer les différentes fonctions métaboliques du corps humain.
– Thermorégulation
Maintient de la température constante à l’intérieur du corps en absorbant la chaleur puis en la libérant sous forme de sueur.
– Système de transport et d’excrétion
Transport des nutriments, hormones et enzymes dans le sang;
Transport de l’oxygène aux cellules.
Excrétion des déchets métaboliques dans les urines.
– Réactions chimiques
Intervient dans de nombreuses réactions chimiques et notamment dans la glycolyse nécessaire à la production d’ATP (adénosine triphosphate – l’énergie servant à la contraction musculaire).
– Composition des articulations et des organes
L’eau participe à la lubrification des articulations (synovie) et des organes du système digestif (mucus et salive).

Continuer la lecture de « L’eau, la vie »

Bien se préparer pour l’été

Se préparer à l’été
Malgré que l’été soit préconisé au repos, aux vacances, nous nous tournons plutôt vers des activités et des énergies de mouvements et de rencontres vers l’extérieur. Ainsi, l’été n’est donc pas véritablement consacré au repos – qui a plutôt trait à l’hiver et à ses envies de cocoon devant une cheminée par exemple – mais à toutes ces activités qui nous mettent en mouvement, qui nous poussent vers l’autre ou vers l’inconnu, en tout cas vers ce qui est extérieur à nous (d’un point de vue culturel, humain, géographique etc.). Continuer la lecture de « Bien se préparer pour l’été »

L’huile essentielle de lavande

La lavande fait penser à une douce pluie nourrissante de printemps! D’un point de vue énergétique, l’huile de lavande donne une sensation de grande sagesse ou une tendre étreinte de paix profonde . Venue de l’ouest du bassin méditerranéen, la lavande était déjà utilisée par les Romains pour conserver le linge et parfumer les bains. En Provence, la lavande fut utilisée au Moyen Âge, pour la composition de parfums et de médicaments, mais c’est à partir du XIXe siècle que sa culture se développa. Continuer la lecture de « L’huile essentielle de lavande »

Les compléments alimentaires

 

Compléments alimentaires

Différentes carences en vitamines et minéraux peuvent conduire à toutes sortes de problème de santé.  Voici quelques exemples de compléments nécessaires au bon fonctionnement de notre corps :

*Oméga 3 et 6 : ils maintiennent l’équilibre de l’organisme, gérant des fonctions comme l’inflammation, la tension artérielle, l’immunité, l’excitabilité électrique des cellules du cœur et du cerveau, la mort cellulaire des cellules cancéreuses. Ils donnent une fluidité aux parois et aux récepteurs des neurones. Cette souplesse est indispensable au bon fonctionnement du cerveau.

Continuer la lecture de « Les compléments alimentaires »

Les beurres végétaux

Les beurres végétaux sont des corps gras qui ont les mêmes propriétés que les huiles végétales. La différence entre les deux consiste dans le fait que les beurres se présentent sous forme solide à température ambiante. Aussi, contrairement aux huiles végétales, la matière première dont est extraite un beurre (pulpe, graines ou amandes) est chauffée après avoir été broyée pour l’extraction de la matière grasse. Comme les huiles végétales, les beurres peuvent être raffinés pour assurer une meilleure conservation, neutraliser les odeurs, améliorer la couleur (blanche) et la consistance (pas trop dure). (Huile et Sens)

Continuer la lecture de « Les beurres végétaux »