L’égoïsme positif

 » Ecouter son besoin n’est pas égoïste, être égoïste c’est vouloir que l’autre écoute mon besoin avant le sien ! « 
Lorsque samedi, je disais dans mon post que, pour moi, le plus grand défaut était l’égoïsme, c’est en ce sens que je le voyais !
Individualité n’est pas égoïsme. Plus vous prospérez plus vous pourrez aider les autres.
Généralement, l’égoïsme a mauvaise presse. Il est défini par le Larousse comme étant « un attachement excessif porté à soi-même et ses intérêts, au mépris des intérêts des autres ». En revanche, l’égoïsme  » positif « , appelé encore l’égoïsme
 » assumé  » s’avère être sain. Savoir refuser une situation qui ne nous convient pas au lieu de l’accepter pour faire plaisir à notre entourage, susciter de l’admiration ou encore se conformer à ce que veut la société, c’est ça l’égoïsme positif.
On ne peut pas transmettre de la joie et de la bonne humeur aux autres si nous-mêmes, nous sommes tristes, frustrés et énervés. En étant égoïste  » positif « , nos relations avec les autres vont s’améliorer et s’enrichir. Car en réalisant nos désirs, on n’infligera pas son insatisfaction à son entourage.  » Charité bien ordonnée commence par soi-même ! « , comme le dit le proverbe.
En fait, mon objectif ici est surtout de vous montrer en quoi penser à soi peut avoir un impact positif sur notre environnement.
Lorsque l’on est entrepreneuse et qu’on fournit des services , sa santé physique, mentale et émotionnelle a un impact sur les performances. Prendre soin de soi permet de mieux se gérer, d’être plus autonome et moins dans la demande. Cela devient plus simple de gérer les autres car en étant mieux, on est plus disponible.
L’égoïsme positif, c’est l’équilibre entre la prise en compte du monde qui nous entoure et la considération pour l’être que nous sommes. Sur le principe de l’échange, d’un côté le monde a des choses à nous apporter et nous avons un impact sur le monde de l’autre. Il s’agit vraiment d’un cycle agréable . Nous nous faisons du bien, puis nous aidons les autres à se sentir bien . A leur tour, ils feront probablement le bien autour d’eux .
Alors c’est simple : gâtez-vous ! Et lorsque vous aurez fini, trouvez une façon de dorloter quelqu’un d’autre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 14 =