Cohérence cardiaque

Connaissez-vous la « cohérence cardiaque » ? Voici une méthode simple et très efficace pour réguler le système nerveux autonome (notre pilote automatique), réduire l’intensité des effets du stress sur notre organisme, augmenter notre système de défense immunitaire, prendre de meilleures décisions et développer notre intuition. Rien que ça ! Et bien oui, lorsque je dis qu’il existe de belles méthodes simples et efficace pour apprendre à gérer nos émotions, les accueillir et les laisser se fludifier…
La cohérence cardiaque consiste à effectuer 6 respirations par minute durant 5 minutes, 3 fois par jour . Des vidéos gratuites, vous en trouverez en ligne ( YouTube, application smartphone…), permettent de s’entraîner .
S’assoir dos droit, pieds à plat sans croiser les jambes . Inspirer par le nez, en gonflant le ventre, quand la petite bulle monte et expirer par la bouche, en rentrant le ventre, quand elle descend .
C’est tout simple !

Continuer la lecture de « Cohérence cardiaque »

L’égoïsme positif

 » Ecouter son besoin n’est pas égoïste, être égoïste c’est vouloir que l’autre écoute mon besoin avant le sien ! « 
Lorsque samedi, je disais dans mon post que, pour moi, le plus grand défaut était l’égoïsme, c’est en ce sens que je le voyais !
Individualité n’est pas égoïsme. Plus vous prospérez plus vous pourrez aider les autres.
Généralement, l’égoïsme a mauvaise presse. Il est défini par le Larousse comme étant « un attachement excessif porté à soi-même et ses intérêts, au mépris des intérêts des autres ». En revanche, l’égoïsme  » positif « , appelé encore l’égoïsme
 » assumé  » s’avère être sain. Savoir refuser une situation qui ne nous convient pas au lieu de l’accepter pour faire plaisir à notre entourage, susciter de l’admiration ou encore se conformer à ce que veut la société, c’est ça l’égoïsme positif.
On ne peut pas transmettre de la joie et de la bonne humeur aux autres si nous-mêmes, nous sommes tristes, frustrés et énervés. En étant égoïste  » positif « , nos relations avec les autres vont s’améliorer et s’enrichir. Car en réalisant nos désirs, on n’infligera pas son insatisfaction à son entourage.  » Charité bien ordonnée commence par soi-même ! « , comme le dit le proverbe.
En fait, mon objectif ici est surtout de vous montrer en quoi penser à soi peut avoir un impact positif sur notre environnement.
Lorsque l’on est entrepreneuse et qu’on fournit des services , sa santé physique, mentale et émotionnelle a un impact sur les performances. Prendre soin de soi permet de mieux se gérer, d’être plus autonome et moins dans la demande. Cela devient plus simple de gérer les autres car en étant mieux, on est plus disponible.
L’égoïsme positif, c’est l’équilibre entre la prise en compte du monde qui nous entoure et la considération pour l’être que nous sommes. Sur le principe de l’échange, d’un côté le monde a des choses à nous apporter et nous avons un impact sur le monde de l’autre. Il s’agit vraiment d’un cycle agréable . Nous nous faisons du bien, puis nous aidons les autres à se sentir bien . A leur tour, ils feront probablement le bien autour d’eux .
Alors c’est simple : gâtez-vous ! Et lorsque vous aurez fini, trouvez une façon de dorloter quelqu’un d’autre …

Les émotions

Le bonheur est un état d’esprit, un attitude face à la vie, la capacité de pouvoir gérer les émotions que nous devons apprendre à négocier . Une vie sans stress, dans notre société actuelle, est impossible ! Cependant, nous pouvons choisir la manière d’affronter les difficultés .

Les regrets, les remords, les doutes et la culpabilité sont des poisons qui s’insinuent, qui font empirer notre état et chanceler notre confiance en nous .

« Chaque être humain est un pays en soi » et nous devons partir à la conquête du nôtre . Explorez les moindres recoins et chassez les mauvaises pensées, les sentiments négatifs et les émotions destructrices . N’oubliez pas de remercier, au passage, les pensées et les émotions positives ainsi que les bons sentiments.

Sachez que quand il y a émotion négative, il n’y a aucun plaisir ! Et lorsque les émotions négatives sont nourries, entretenues même passivement, elles engendrent de problèmes de santé, physiques ou/et mentales . Il s’agit de toutes les maladies et malaises dont un être humain puisse souffrir . Donc les émotions ont un impact majeur sur l’état de santé des personnes .

Apprenez à bien différencier vos émotions, à les mettre en mots . Le vocabulaire est très riche pour définir tous les états de panique, peur, terreur, crainte, inquiétude, trac, anxiété, angoisse… Cherchez ce qui correspond le plus justement à ce que vous ressentez . Ainsi en analysant les symptômes, en essayant de trouver en soi l’origine du malaise, de la pensée ou de l’émotion négative, vous trouverez la cause qui affecte l’organisme . Car trouver la cause n’est pas une fin, c’est un début, un début pour ensuite, agir .

Vous devez trouver le courage de vous auto-analyser avec sincérité, de vivre éveillé et non oisif et soumis aux aléas de la vie ! il faut trouver le courage d’agir et de réagir de façon positive . Il est important de prendre conscience de l’importance des facteurs émotionnels et de leurs indéniables impacts sur votre état de santé . Il est clairement établi qu’il y a une corrélation entre certaines émotions négatives et des maladies liées à des organes . Par exemple des problèmes au niveau du foie dissimuleraient de la colère, au niveau de la rate et du pancréas, des inquiétudes, au niveau des poumons, de la tristesse, au niveau des reins, de la peur, de la crainte, de l’angoisse…

Le corps et l’esprit sont indissociables et devraient être envisagés et soignés dans une optique holistique . Car le corps et l’esprit savent ce qui est le mieux pour eux . Donc devenir maître de ses émotions, c’est devenir l’artisan de sa vie, c’est devenir un être heureux et équilibré .